Causes de la perte des cheveux

La perte de cheveux peut être un signe de risque accru d’accident vasculaire cérébral (AVC)

La perte de cheveux dans des endroits specifiques est l’un des indices les plus surprenants qui pourrait signifier que vous êtes à risque d’avoir un accident vasculaire cérébral (AVC). Une affection appelée alopécie areata décrit une perte de cheveux inégale qui ne ressemble en rien à la calvitie typique des hommes ou à la chute des cheveux que certains hommes commencent à ressentir dès l’âge de vingt ans. De même, la plupart des femmes font l’experience  d’un certain degré d’amincissement des cheveux, généralement à partir de la fin de la trentaine ou dans les débuts de la quarantaine, mais qui se produit généralement graduellement et se répartit sur toute la tête, sans produire des pertes de cheveux dans plusieurs endroits specifiques qui caractérisent l’alopécie areata.

Voir également: Causes de la perte de cheveux post-partum et savoir quoi faire

L’alopécie areata, la perte de cheveux spécifiquement liée au risque d’accident vasculaire cérébral, est très différente des schémas habituels de perte de cheveux et est également beaucoup moins répandue que les types de perte de cheveux les plus courantes. Une étude récente a montré que les personnes qui souffrent d’alopécie areata courent deux fois plus de risques d’avoir un AVC que les personnes qui n’en souffrent pas

Comment savoir si vous souffrez d’alopécie areata

L’alopécie signifie la perte de cheveux et l’areata décrit le fait qu’elle se produit dans certaines zones spécifiques. Cette condition produit des zones chauves soudaine et affecte généralement les jeunes à partir de 20 ans. L’alopecia areata peut vous rendre conscient de vous-même du point de vue cosmétique. Habituellement, les cheveux repoussent, mais leur texture peut être légèrement différente et plus tard, la chute des cheveux peut se reproduire aux mêmes endroits ou à des endroits différents.

Voir également  Causes et traitement de l'alopécie fibrosante frontale (AFF)

Renseignez-vous: Vais-je perdre mes poils pubiens si j’ai une chimiothérapie?)

Le stress peut provoquer l’alopécie areata. Il s’avère également que, pour certaines personnes, des problèmes médicaux tels que les maladies auto-immunes et les maladies thyroïdiennes peuvent être responsables d’exacerbations de l’alopécie areata.

La perte de cheveux à certain endroit peut également résulter de traitements chimiques agressifs des cheveux ou du cuir chevelu. Par conséquent, une alopécie secondaire ne signifie pas toujours que vous avez une condition médical qui cause votre perte de cheveux. Il est important d’obtenir une évaluation médicale professionnelle pour déterminer la cause, même si vous pouvez vous occuper efficacement des problèmes esthétiques vous-même ou avec l’aide de votre coiffeur.

La calvitie chez les hommes est normalement progressive et provoque soit une zone circulaire de cheveux clairsemés au sommet de la tête près du dos et/ou une ligne de cheveux qui se dégarnit sur le front. La perte de cheveux des femmes provoque généralement un amincissement lent des cheveux tout autour du cuir chevelu en raison de la chute ou de la rupture des cheveux. L’amincissement des cheveux chez les femmes peut être stressant et limite souvent les options de coiffure, mais ce n’est pas la même chose que l’alopécie areata et ce n’est également pas associé à un risque accru d’AVC.

Le lien entre la perte de cheveux et les accidents vasculaires cérébraux

L’alopécie areata peut être causée par une maladie auto-immune ou par des troubles thyroïdiens. Ces mêmes conditions sont également connues pour produire de graves altérations des fonctions physiologiques régulière de l’organisme et préparer le terrain pour un accident vasculaire cérébral. Les maladies auto-immunes sont des troubles dans lesquels le système immunitaire de l’organisme attaque le corps lui-même. Cette auto-attaque peut se manifester de différentes manières – que se soit en attaquant les follicules pileux,en causant une rupture de leurs racines et en produisant une alopécie areata ou en provoquant l’adhésivité des cellules sanguines et du cholestérol sanguin, provoquant des caillots sanguins, des hémorragies et des accidents vasculaires cérébraux.

Voir également  Les causes communes de la perte de cheveux excessive chez les hommes

Comment réduire votre risque d’AVC si vous perdez des cheveux

Un certain nombre de mesures efficaces peuvent être prises pour réduire votre risque d’accident vasculaire cérébral si vous présentez une alopécie areata. Tout d’abord, vous devriez vous renseigner sur les principaux facteurs de risque d’avc, notamment l’hypertension, les maladies cardiaques et l’hypercholestérolémie . Deuxièmement, comme la maladie auto-immune peut se manifester sous forme d’alopécie areata, votre médecin vous évaluera probablement pour rechercher des indicateurs communs de maladie auto-immune ou de maladie thyroïdienne, que vous présentiez ou non d’autres symptômes. S’il s’avère que votre examen médical ou vos analyses de sang révèlent des anomalies, il existe des traitements pour gérer votre problème sous-jacent.

Dans l’ensemble, ce lien entre l’alopécie areata n’est pas un motif d’inquiétude. Il s’agit simplement d’un signe très précoce d’un risque avant-coureur d’un accident vasculaire cérébral. Cet avertissement peut vous être utile dans la gestion de votre santé afin que puissiez rester en bonne santé à long terme.

Afficher plus
Bouton retour en haut de la page
Fermer